Les escroqueries aux petites annonces sur Internet

Les périodes de fêtes de fin d’année sont l’occasion pour beaucoup d’entre nous d’échanger sur des sites de petites annonces, parce qu’on veut se faire un cadeau peu onéreux ou revendre un cadeau reçu en double, ou encore combler la solitude par des échanges. Le 20 octobre dernier nous lancions avec Paypal et Signal Spam, deux organisations membres du CECyF une campagne de sensibilisation sur les escroqueries aux petites annonces, la période des vacances est l’occasion de répéter ce message.

C’est aussi l’occasion pour les escrocs de profiter d’un nombre toujours croissant de victimes potentielles, attirés qu’ils sont, non pas par les bonnes affaires, mais par des personnes vulnérables ou en tous cas disposées à tomber dans leurs filets. En effet, la personne qui publie une petite annonce ou qui parcourt les petites annonces est une cible de choix : elle a envie de rentrer en relation avec la personne qui lui propose un échange, une transaction, elle laisse parfois tomber quelques barrières et ne va pas toujours se méfier.

Ainsi, la petite annonce est un mode de mise en relation de l’escroc avec sa victime. Et les scénarios peuvent être très variés, mais dans tous les cas il s’agira de vider les poches de la victime.

La méthode la plus répandue actuellement consiste à faire croire à la nécessité de payer des frais supplémentaires : frais de douane ou bien frais liés à un paiement à l’international. Et le moyen de paiement est toujours un peu différent de vos modes de paiement habituels : cartes prépayées ou transferts d’argent liquide (via Western Union par exemple). Ainsi, l’escroc va vous expliquer que pour utiliser Paypal (ou un autre système de paiement électronique), il est nécessaire de l’activer par le versement d’une somme qui restera sur votre compte et ce grâce à des cartes bancaires prépayées. Comme par hasard, quelques temps après cet échange, la victime reçoit un courrier électronique semblant provenir de Paypal et lui demandant de fournir les références des cartes prépayées sur un site Web qui ressemble à s’y méprendre à celui de Payal. C’est évidemment l’escroc qui est derrière…

2014-10-23_15h07_56

La plaquette que nous diffusons depuis le mois d’octobre vous donne quelques conseils essentiels en matière de prévention des escroqueries aux petites annonces :

  1. Méfiez-vous des offres alléchantes. Prenez votre temps, n’agissez jamais dans l’urgence
  2. N’envoyez jamais vos coordonnées de cartes bancaires ou vos coupons de cartes prépayées par courrier électronique
  3. N’expédiez jamais un colis avant que l’argent soit bien viré dans votre compte bancaire ou disponible sur votre compte de paiement électronique (comme Paypal)
  4. Soyez vigilants avec les demandes provenant de l’étranger, notamment quand vous ne disposez que d’un contact par courrier électronique (et faites bien attention, certains escrocs situés en étranger utilisent des numéros de téléphone mobile français)
  5. Recherchez le courrier électronique de votre interlocuteur sur un moteur de recherches pour vérifier son identité (ou qu’il n’est pas déjà connu comme ayant escroqué d’autres personnes)
  6. Quand vous publiez une petite annonce, masquez les informations qui pourraient être utilisées pour usurper votre identité

Si vous avez un doute, vous pouvez faire appel à un membre de votre famille plus habitué d’Internet ou composer le 0811 02 02 17 (Info Escroqueries). Si vous avez été victime d’un escroc, vous pouvez déposer plainte dans tout commissariat de police ou brigade de gendarmerie.

Cet article est ouvert aux commentaires pour vous permettre de poser des questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *